25 novembre 2015

Ça peut servir

Rester vigilant sur l’état d’urgence

Déclaré le 13 novembre, dans les heures qui ont suivi les attentats de Paris et de Saint-Denis, l’état d’urgence a été prolongé vendredi pour une durée de trois mois. « La France s’installe pour une longue période dans un régime dérogatoire aux libertés publiques », écrit Laurent Borredon, journaliste au Monde, qui a décidé de lancer un Observatoire de l’état d’urgence, pour signaler d’éventuels abus. Une adresse e-mail permet de signaler des cas litigieux. La Quadrature du net, une association de défense des citoyens sur Internet, a mis en place un espace collaboratif, qui permet de signaler des articles et des reportages témoignant d’interpellations abusives.