26 novembre 2015

C’est leur avis

L’islamisation de la radicalité

Le politologue spécialiste de l’islam Olivier Roy constate que les djihadistes français sont composés d’immigrés de « deuxième génération » ou de convertis. Dans une tribune au Monde, il pointe leur révolte qu’il juge générationnelle et nihiliste.

« Le problème essentiel pour la France n’est pas le califat du désert syrien, qui s’évaporera tôt ou tard comme un vieux mirage devenu cauchemar, le problème, c’est la révolte de ces jeunes. Et la vraie question est de savoir ce que représentent ces jeunes, s’ils sont l’avant-garde d’une guerre à venir ou au contraire les ratés d’un borborygme de l’Histoire. […] Ce n’est pas la “révolte de l’islam” ou celle des “musulmans”, mais un problème précis concernant deux catégories de jeunes . […] Il ne s’agit pas de la radicalisation de l’islam, mais de l’islamisation de la radicalité. ” Olivier Roy