26 novembre 2015

Ça alors

Les Français sollicitent Google sur le droit à l’oubli

Google a annoncé hier qu’il avait reçu depuis un an et demi plus de 348 000 demandes d’internautes européens souhaitant faire effacer des résultats de son moteur de recherche. La France est, loin devant l’Allemagne et le Royaume-Uni, le pays qui rassemble le plus de ces requêtes : plus de 73 000 demandes y ont été adressées à Google pour le déréférencement de 246 000 pages. Le droit à l’oubli permet à tout internaute de demander à un site ou un moteur de recherche de ne plus publier ou renvoyer vers des pages contenant des informations périmées ou inexactes. La Cour européenne de justice a obligé l’entreprise américaine à l’appliquer en mai 2014. Google a fait savoir qu’il avait depuis examiné 1,2 million de liens et en avait retiré 42 % de ses résultats de recherche. Contrairement à la demande de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), l’entreprise ne désindexe les résultats que sur les versions européennes de son moteur de recherche.