27 novembre 2015

Ça alors

L’impression 3D gagne l’aviation

L’armée de l’air sud-coréenne a annoncé hier avoir produit des pièces de moteur de ses chasseurs F-15K (McDonnell Douglas) en utilisant l’impression 3D. Cette technologie permet de fabriquer couche par couche un objet solide, d’après un fichier 3D, avec des matières plastiques ou métalliques. Son utilisation pour les pièces d’avion permet de réduire les coûts et le temps nécessaire à l’approvisionnement. Quatorze avions de chasse coréens ont ainsi été réparés cette année en imprimant en 3D des parois de turbine à haute pression. En 2014, la Royal Air Force britannique avait fait voler un avion de combat Tornado avec une partie de ses équipements fabriqués suivant le même procédé. La plupart des équipementiers mondiaux (General Electric, Snecma, etc.) investissent dans ces technologies permettant d’utiliser des matériaux plus légers, de fabriquer des séries limitées et de répartir la production dans des petites unités.