30 novembre 2015

C'est leur avis

La COP21 victime de l’état d’urgence

La marche pour le climat qui devait avoir lieu hier à Paris a été annulée après les attentats du 13 novembre. Les interdictions des rassemblements décidées dans le cadre de l’état d’urgence risquent de nuire à la réussite de la COP21, estime dans la Tribune l’expert en communication et lobbying Jean-Christophe Gallien.

« Exit la COP21 “off”, celle des groupes de pression non invités, celle des activistes non officiels, celle aussi des citoyens simplement actifs ou concernés. […] C’est un avantage inédit pour certaines des puissances les plus hostiles à notre futur commun à l’œuvre au sein de la COP21 officielle qui se déroule sous les tentes du Bourget, à l’abri des regards, des oreilles et surtout des voix non désirés. Pour briser la fatalité de l’échec continu de ces messes environnementales planétaires, la COP21 avait bien besoin d’être “secouée” par des rapports de forces ni scénarisés ni maîtrisés, éclairée par des lumières différentes, voire hostiles. » Jean-Christophe Gallien