1er décembre 2015

C’est leur avis

Il faut expliquer le terrorisme

Manuel Valls a affirmé jeudi au Sénat en avoir « assez de ceux qui cherchent en permanence des excuses ou des explications culturelles ou sociologiques » aux attentats du 13 novembre. Une approche critiquée dans l’Obs par le sociologue Michel Wieviorka.

« Si nous n’expliquons pas, alors, l’action publique risque fort d’être à côté de la plaque, et même contre-productive. […] Qu’est-ce qui fait que des pans non négligeables de la jeunesse aboutissent ainsi à basculer dans des visions et des projets mortifères ? Peut-on sinon “déradicaliser”, du moins envisager d’enrayer les processus qui conduisent aux pires horreurs sans connaître ces processus ? […] Expliquer n’est pas justifier, et l’action sans “explications” ne peut que mener à la catastrophe. Le dire, ce n’est pas contester la légitimité de ceux qui ont la lourde responsabilité d’agir, ni minimiser le danger : c’est simplement demander à ce que la raison et la connaissance trouvent leur place. » Michel Wieviorka