4 décembre 2015

Tout s'explique

Les élections régionales, mode d’emploi

Quelles sont les règles du vote ?

Les électeurs français sont appelés à voter dimanche pour choisir leurs 1 757 conseillers régionaux. Ces élus sont désignés au scrutin proportionnel à deux tours avec une prime majoritaire. Une liste est élue dès le premier tour si elle obtient plus de la moitié des voix. Si le premier tour ne suffit pas, un second est organisé avec les listes au-dessus de 10 %. Celles qui ont obtenu au moins 5 % ont le droit de fusionner. La liste arrivée en tête a droit à un quart des sièges, le reste étant réparti proportionnellement. Ce dispositif de « prime majoritaire » assure au vainqueur d’avoir une majorité pour gouverner.

Quel est le rôle du conseil régional ?

Les conseils régionaux ont des compétences spécifiques concernant l’éducation, l’économie des entreprises implantées dans les régions, mais aussi les transports et la culture. Les régions sont responsables de la construction et du fonctionnement des lycées. Elles sont en charge de la répartition des subventions aux clubs et aux associations. La région est la seule collectivité qui peut accorder des aides directes aux entreprises. Elle organise les transports ferroviaires régionaux (TER, Stif en Île-de-France, Sytral dans le Rhône, etc.). Elle gère également les bibliothèques et les musées.

Que change la réforme territoriale de juillet ?

La France ne compte plus 22 mais 13 régions en France métropolitaine depuis le redécoupage voté en juillet. Ce changement sera effectif le 1er janvier. Des ensembles sont créés, comme la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ou Auvergne-Rhône-Alpes. D’autres comme la Bretagne ou la Provence-Alpes-Côte d’Azur n’ont pas été modifiés. Ce nouvel assemblage a été réalisé en tenant compte du dynamisme économique des zones et de leur situation géographique. La réforme a pour but d’alléger l’administration de ces collectivités et de dégager, selon le gouvernement, dix milliards d’euros d’économies sous dix ans.