7 décembre 2015

Ça peut servir

Ne pas apprendre par cœur tout son discours

Mémoriser intégralement un discours ou le lire n’est pas le meilleur moyen d’avoir l’air naturel ni de convaincre son auditoire. Pour éviter de paraître trop figé, Laurent Philibert, directeur pédagogique du cabinet Personnalité qui forme des dirigeants à la communication, recommande sur le site d’information Huffington Post de n’apprendre par cœur que le début et la fin de son intervention. En effet, sous l’influence du stress, il est possible de ne plus savoir par quoi commencer ou comment conclure. Apprises par cœur, les premières phrases vous mettront en confiance pour la suite de votre intervention.