10 décembre 2015

Ça alors

La Birmanie se dote d’une Bourse

La Birmanie a inauguré hier sa première Bourse officielle, une étape de plus dans l’ouverture du pays après la dissolution de la junte militaire en 2011 et les élections démocratiques de novembre. Il est prévu que les cotations débutent en mars, avec dans un premier temps six entreprises. Le pays était avec la Corée du Nord et le Timor oriental, l’un des derniers États de la zone Asie-Pacifique de plus d’un million d’habitants à ne pas posséder de marché d’échange des valeurs mobilières. Principal actionnaire de la nouvelle Bourse, la banque publique Myanma Economic Bank espère que celle-ci aura plus de succès que ses homologues laotiennes et cambodgiennes, qui vivotent avec respectivement quatre et deux entreprises cotées plusieurs années après leur lancement. Quatre fois plus riche que ses deux voisins, la Birmanie peut s’appuyer sur ses ressources en pétrole, gaz naturel et pierres précieuses. Preuve de l’intérêt que le pays suscite, la nouvelle Bourse est détenue pour moitié par deux groupes japonais.