15 décembre 2015

C’est leur avis

Les deux France

Le politologue marocain Abdellah Tourabi explique dans le magazine TelQuel craindre que la montée du Front national signe la victoire d’une France confite dans le repli et dans sa propre détestation.

« La victoire d’un parti xénophobe, qui fait fructifier son fonds de commerce grâce à la haine des Maghrébins et la stigmatisation des musulmans, nous rappelle un fait, un constat : pour beaucoup de Marocains, il y a toujours eu deux France. L’une aimée, respectée et proche des cœurs, et l’autre exécrée, abhorrée et indigne. […] La France qu’on respecte, et envers laquelle beaucoup de Marocains sont reconnaissants, est celle de la culture, des lettres et du savoir. Cette France qui ouvre ses universités, ses écoles, ses centres de recherche et ses bibliothèques à de jeunes étrangers. […] Mais il y a aussi cette autre France condescendante et hautaine, qui se complaît dans le mythe du déclin, qui se déteste et se referme sur elle-même. Hélas, c’est cette France qui est en train de prendre le dessus. » Abdellah Tourabi