17 décembre 2015

Ça alors

Des robots pour décontaminer Fukushima

Trois industriels japonais ont présenté hier dans la banlieue de Tokyo des robots qui seront chargés de la décontamination de la centrale nucléaire de Fukushima, ravagée par un tsunami le 11 mars 2011. D’ordinaire concurrents, Mitsubishi Heavy Industries, Toshiba et Hitachi-GE Nuclear Energy ont uni leurs efforts pour mettre au point des machines capables d’intervenir aux deuxième et troisième étage des bâtiments des réacteurs, des zones à la radioactivité trop forte pour que l’homme puisse y pénétrer. Numéro un mondial du secteur des robots industriels avec plus du quart des appareils en opération, le Japon avait pourtant dû compter sur des machines américaines pour effectuer les premiers repérages dans la centrale après la catastrophe. Les autorités japonaises ont mis en place en août 2013 un organisme, l’Irid, chargé de coordonner la recherche de technologies capables de remettre en état le site de Fukushima. Le chantier devrait durer près d’un demi-siècle.