22 décembre 2015

Ça alors

Les États-Unis tentent de protéger les lions

Les États-Unis ont décidé de prendre des mesures après la mort du lion Cecil, abattu illégalement en juillet au Zimbabwe par un Américain amateur de chasse. Selon la nouvelle réglementation édictée par le Fish and Wildlife Service (FWS), l’agence gouvernementale américaine de préservation de la faune, tous les chasseurs coupables comme lui d’une infraction aux lois sur la conservation ne pourront plus rapporter aux États-Unis le produit de leur safari. L’homme qui a tué Cecil avait déjà abattu illégalement un ours sur le territoire américain en 2006. Autre nouveauté, deux espèces de lions vivant en Afrique et en Inde seront ajoutées en janvier à la liste des espèces à protéger. La population mondiale de lions a chuté de 43 % depuis vingt ans. L’agence américaine précise toutefois que, menée légalement, la chasse peut assurer des revenus aux pays hébergeant des lions et assurer la conservation de la faune.