29 décembre 2015

Ça alors

Impasse politique en Catalogne et en Espagne

Trois mois après les élections régionales, la Catalogne n’a toujours pas investi son président. Vainqueur du scrutin de septembre, la coalition indépendantiste d’Artur Mas n’a remporté que 62 des 135 sièges de l’assemblée et doit s’appuyer sur le parti séparatiste Candidature d’unité populaire, qui a obtenu 10 élus. Dimanche, les militants de cette formation anticapitaliste devaient décider de leur soutien : 1 515 ont voté pour, 1 515 contre. Du coup, la décision finale est reportée au 2 janvier et sera prise par les 60 membres de son conseil politique. Si aucun accord n’est trouvé avant le 9 janvier, la Catalogne devra organiser de nouvelles élections. L’avenir de la région est également au cœur des discussions qui ont lieu au niveau national après les élections générales du 20 décembre. Le parti de gauche anti-austérité Podemos est favorable à un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, tandis que le Parti socialiste espagnol s’y oppose.