31 décembre 2015

C’est leur avis

2015 année de la bonté

2015 fut l’année de l’effroi, mais aussi l’année de la bonté, estime Guillaume Goubert directeur du quotidien La Croix, dont l’édition d’aujourd’hui rend hommage à celles et ceux qui « font le bien sans faire de bruit ».

« Oui, la bonté existe. En cette année 2015, elle a même ­surabondé face au mal qui s’est multiplié. La bonté de Lassana Bathily, ce jeune Malien musulman qui, le 9 janvier, a sauvé des otages de l’Hyper Cacher. La bonté de toutes ces personnes qui, le 13 novembre, n’ont pas pris leurs jambes à leur cou, ne se sont pas barricadées chez elles. Elles ont pris soin des blessés, elles ont ouvert leur porte à ceux qui cherchaient un refuge. Sans ostentation, sans chercher gloriole. Comme cet homme, resté volontairement anonyme, qui a contribué à l’échec de l’attentat du Thalys, le 23 août dernier. […] C’est grâce à la somme de tous ces petits gestes que le tissu social ne craque pas, que l’humanité reste debout. Telle est la force faible de la bonté. » Guillaume Goubert