6 janvier 2016

Ça alors

La Belgique va rétrécir au profit des Pays-Bas

La Belgique a accepté la semaine dernière de faire don aux Pays-Bas d’une presqu’île de 14 hectares, dans le cadre d’un redécoupage de leur frontière. En contrepartie, les Belges recevront une parcelle de quatre hectares. Cet échange est la conséquence des mouvements de la Meuse, frontière naturelle séparant les deux pays. Le cours du fleuve n’est plus le même qu’en 1843, date à laquelle la frontière initiale a été instaurée. Par conséquent, deux zones enclavées sont apparues lors du siècle dernier. Cette situation compliquait la tâche de la police belge, contrainte de demander l’autorisation aux autorités néerlandaises pour accéder à la presqu’île d’Eijsder Beemden. Du coup, ce territoire était prisé des vendeurs de cannabis locaux qui profitaient de la situation pour y réaliser leurs transactions, raconte le journal belge l’Avenir. Les parlements belge et néerlandais doivent valider l’échange dans l’année.