7 janvier 2016

Ça alors

Le congé paternité mal vu au Japon

Le parti conservateur au pouvoir au Japon se divise sur la question du congé parental d’un de ses députés. Kensuke Miyazaki a annoncé le mois dernier qu’il s’absenterait pendant un mois à la naissance de son premier enfant. Aujourd’hui sur son blog, il se dit choqué par les commentaires négatifs reçus de nombreux membres de son parti. Au Japon, seuls 2,3 % des jeunes pères prennent un congé paternité. La pression sociale joue un grand rôle dans un pays où la réussite professionnelle du père est d’autant plus importante que six femmes sur dix cessent de travailler après avoir accouché. Paradoxalement, le Japon est le pays développé le plus généreux – en théorie, donc – avec les nouveaux pères : ils peuvent y prendre un an de congé en conservant 58 % de leur salaire. Le Premier ministre Shinzo Abe s’est toutefois fixé pour objectif de développer le rôle des femmes dans l’économie.