11 janvier 2016

C’est leur avis

Comment David Bowie a changé ma vie

Peter Ormerod, journaliste culturel au Guardian, raconte comment l’album de David Bowie « Hunky Dory » (1971) l’a transformé lorsqu’il était adolescent.

« Cette musique célébrait l’incertitude, le déracinement, le chaos intérieur, la différence, l’altérité, le doute, le changement. Et elle le faisait avec beauté, style et charisme. J’ai été accro dès la première ligne : “Je ne sais toujours pas ce que j’attendais”. Au moment où je suis arrivé à “Ne crois pas en toi. Ne trahis pas par la foi”, j’étais une personne différente. J’ai compris ce dont il était question : tu es une centaine de choses à la fois ? C’est génial ! La vie n’a pas besoin d’être soit une chose, soit l’autre, elle peut être l’une et l’autre. En quelques minutes, j’ai appris qu’être changeant, insaisissable et inattendu ne signifiait pas être gauche, vague ou terne, cela voulait dire que vous étiez comme David Bowie, ce qui était, comme je l’ai immédiatement compris, la meilleure chose possible. » Peter Ormerod