• Après l’agression hier d’un enseignant juif à Marseille, le Consistoire israélite de la ville a incité les membres de sa communauté à ne plus porter la kippa « jusqu’à des jours meilleurs ». « On est obligé de se cacher un petit peu », a déclaré Zvi Ammar, le président de cette institution religieuse, qui dit n’avoir « pas le choix » et précise que cet appel lui fait « mal au ventre ».

  • La justice a relaxé l’ancien majordome de Liliane Bettencourt et cinq journalistes de Mediapart et du Point, poursuivis pour avoir respectivement enregistré l’héritière de L’Oréal et publié le contenu de ces écoutes. Le président du tribunal a jugé que le majordome avait réalisé un « acte socialement utile » destiné à protéger son employeur contre un entourage abusif.

  • Manuel Valls a annoncé aux députés socialistes qu’il présenterait lui-même début février le projet de révision constitutionnelle au Parlement, sans Christiane Taubira qui n’a pas caché son opposition à la déchéance de nationalité. La ministre de la Justice sera chargée de présenter la réforme de la procédure pénale.

  • La ministre de la Santé Marisol Touraine a présenté un plan d’action pour lutter contre une défiance croissante des Français vis-à-vis des vaccins. Un site internet sera ainsi ouvert en mars pour permettre un débat entre citoyens et professionnels de santé et discuter du caractère obligatoire ou non de certains vaccins.

  • La chambre d’instruction de la Fédération internationale de football (Fifa) a fait savoir qu’elle ferait appel de la suspension de huit ans infligée par la commission d’éthique de la fédération à Michel Platini et Sepp Blatter. Elle estime que les deux hommes, jugés pour « gestion déloyale » et « conflit d’intérêts », n’ont pas été suffisamment condamnés.