18 janvier 2016

Ça alors

Un hackathon pour résoudre des problèmes rencontrés le 13 novembre

La mairie de Paris a organisé ce week-end un hackathon, un rendez-vous où près de 400 volontaires ont créé des programmes informatiques qui auraient pu aider les victimes et les autorités lors des attentats du 13 novembre. Des équipes de développeurs, graphistes et spécialistes de la gestion de crise se sont constituées en petits groupes au sein de l’école informatique 42, cofondée par le patron de Free Xavier Niel, qui hébergeait l’événement. Parmi les projets sélectionnés : la possibilité de joindre le numéro d’urgence 17 par SMS, une application permettant d’accéder aux plans intérieurs des bâtiments accueillant du public, un système de coordination des hôpitaux pour orienter les victimes selon leur capacité d’accueil, etc. D’autres projets ont été éliminés car jugés trop intrusifs, comme l’utilisation des données biométriques de bracelets connectés pour déterminer le niveau de stress dans une zone géographique. En tout, dix projets ont été sélectionnés par un jury de spécialistes et seront mis en avant par la mairie.