22 janvier 2016

Ça alors

En Inde, des chrétiens emprisonnés pour s’être convertis

En Inde, 13 personnes ont été arrêtées et emprisonnées mi-janvier, après avoir été accusées d’enfreindre la loi anticonversion en vigueur depuis 2006 dans l’État du Madhya Pradesh. Elles sont suspectées d’avoir opté pour le christianisme, dans un pays où sept États sur 29 disposent d’une législation punissant les conversions. Une loi étendue à l’échelon fédéral est à l’étude depuis l’an passé. L’hindouisme est la religion de 80 % de la population. Le parti nationaliste au pouvoir prône l’idéologie de « l’hindutva », selon laquelle le pays est, dans son essence, hindou. Elle considère l’islam ou le christianisme comme des religions importées qui pervertissent l’identité indienne. Plusieurs activistes chrétiens dénoncent des exactions et des pressions contre les croyants. Selon l’ONG Portes ouvertes, qui milite pour les droits des minorités chrétiennes, plusieurs convertis chrétiens se sont vu proposer l’équivalent de 2 700 euros par des organisations nationalistes indiennes pour revenir à l’hindouisme.