26 janvier 2016

Ça alors

La photo en 3D pour mieux identifier des suspects

La police de Tokyo, au Japon, a annoncé jeudi qu’elle allait désormais réaliser ses photos d’identité judiciaire en 3D. À partir d’avril, les 102 commissariats de la ville seront équipés d’un appareil permettant de photographier les suspects arrêtés sous tous les angles. L’initiative part d’un constat : les images prises par les caméras de surveillance lors d’un crime ou d’un acte de délinquance montrent la plupart du temps les suspects vus d’en haut, tête baissée ou de côté. Il est ainsi difficile de les comparer aux classiques portraits de police en deux dimensions pris de face et de côté. Le Japon est, avec le Canada et la Pologne, le pays où les agressions sont les plus rares, selon une étude publiée l’année dernière par l’OCDE, organisation regroupant les 34 pays les plus développés, mais il s’inquiète des risques liés aux Jeux olympiques qui auront lieu à Tokyo en 2020.