26 janvier 2016

Ça alors

Cachez ces statues nues que l’Iran ne saurait voir

Le président iranien Hassan Rohani a visité hier les musées du Capitole, à Rome, où les statues antiques représentant des nus avaient été masquées par des coffres en bois. La mesure a été prise pour ne pas heurter le dirigeant qui a entamé une visite en Europe dix jours après la levée des sanctions internationales frappant l’Iran. L’Italie était avant l’embargo le premier partenaire économique de Téhéran et a voulu choyer son visiteur, en lui évitant l’embarras d’être photographié au côté de statues dévêtues. Le vin a également été banni des cérémonies officielles. En novembre, la France avait annulé un dîner officiel avec le dirigeant iranien, car ses services avaient demandé qu’aucun alcool ne soit présent sur la table. Malgré cet incident diplomatique, Hassan Rohani sera demain à Paris, où il devrait annoncer l’achat de 114 Airbus.