27 janvier 2016

C'est leur avis

Refuser de voir les vidéos djihadistes

Le ministère de la Culture a annoncé que le film « Salafistes », qui sort aujourd’hui, serait interdit aux moins de 18 ans. Certains, comme Pierre Haski (Rue89), reprochent à ce documentaire de montrer des vidéos brutes de propagande du groupe État islamique issues du Web. Spécialiste de l’image, le chercheur André Gunthert explique sur son blog pourquoi il ne se sent pas prêt à visionner de telles vidéos.

« Mon refus ne doit rien à la morale. C’est d’abord un geste égoïste de préservation. Ce que je veux empêcher, c’est de laisser entrer ces images, comme des corps étrangers, dans mon imaginaire. Ce à quoi je résiste, c’est à une acculturation. […] Que faut-il, que me manque-t-il aujourd’hui pour regarder ces images ? Un discours d’accompagnement. Une voix off. Un récit qui les transforme en objets inertes et m’immunise contre leur violence. Un récit qu’il va falloir participer à écrire – sans enthousiasme, par pure nécessité prophylactique. » André Gunthert