27 janvier 2016

Ça peut servir

Comment ne pas mordre à l’hameçon

Vous avez reçu un e-mail étonnamment poli de votre banque : « Cher Monsieur Pigeon, à la suite d’une erreur de notre part, un total de 169,30 euros de frais bancaires vous ont été indûment prélevés. Merci de nous confirmer vos coordonnées bancaires afin que nous vous remboursions. » Trop beau pour être vrai ? Oui. En France en 2015, plus de deux millions de personnes ont été victimes de cette technique d’extorsion de données confidentielles appelée « hameçonnage » (phishing), estime Phishing Initiative, une association de lutte contre ce type de fraude. Une page du site du ministère de l’Économie récapitule les principaux conseils pour ne pas se faire avoir : ne pas cliquer sur les liens contenus dans les courriers électroniques, être vigilant lorsqu’un e-mail demande des actions urgentes, etc. Phishing Initiative vous propose aussi de signaler les sites douteux, promet de les analyser en moins de 20 minutes et, si la fraude est avérée, de les bloquer dans les navigateurs.