28 janvier 2016

C'est leur avis

Taubira, cohérente mais tardivement

Christiane Taubira a justifié hier sa démission du ministère de la Justice par un « désaccord politique majeur ». L’éditorialiste politique de RTL Alba Ventura se demande pourquoi la garde des Sceaux n’a pas pris cette décision plus tôt.

« Au moment de démissionner, elle écrit sur son compte Twitter “Résister c’est partir”. Effectivement, elle est cohérente. Mais quand même avec un certain retard à l’allumage. La cohérence aurait été qu’elle parte en décembre dernier, lorsque François Hollande a confirmé qu’il voulait inscrire la déchéance de la nationalité dans la Constitution. D’autant que ce n’est pas le premier désaccord. Christiane Taubira s’entendait bien avec Jean-Marc Ayrault, mais pas avec Manuel Valls. Il faut se souvenir des confrontations avec le Premier ministre sur la réforme pénale, sur la loi sur le renseignement, sur les 35 heures et sur le travail le dimanche. Le feu couvait depuis longtemps. » Alba Ventura