2 février 2016

Ça peut servir

C’est la faute de la police

Çayé. Après deux heures de travail, votre beau rapport est prêt à être envoyé. Tout y est, les graphiques, les tableaux, c’est parfait, sauf que vous hésitez sur la police. Garder Times New Roman, paramétré par défaut ? Opter pour Arial ? Verdana, plus original mais-pas-trop ? Suivez les conseils de l’avocat Matthew Butterick, qui part du principe qu’un avocat, profession qui produit le plus de documents, doit être un pro du design et de la typographie. Tout d’abord, supplie-t-il, n’utilisez pas Times New Roman. Cherchez une police ni standard, pour montrer que vous sortez du lot, ni « fun », pour ne pas détourner l’attention de votre lecteur. N’abusez pas du gras, limitez l’italique, ne soulignez jamais. Des conseils valables pour tout type de document, de la présentation Powerpoint au CV ou à la carte de visite.