3 février 2016

Ça alors

Microsoft met des centres de données au fond de l’océan

Microsoft teste depuis un an l’immersion d’un centre de données pour réaliser des économies d’énergie. Dans le New York Times, la firme de Redmond a dévoilé dimanche les détails de son projet débuté en 2014 : il consiste à placer l’équipement au fond des océans, afin de profiter des basses températures qui refroidissent les installations (la climatisation est l’un des facteurs les plus coûteux pour les centres de données). Microsoft se sert aussi des courants marins pour produire son électricité. L’équipe du projet Natick a récemment terminé un essai de 105 jours d’une capsule de 2,5 mètres de diamètre placée à neuf mètres de profondeur au large des côtes californiennes. Un système trois fois plus grand sera bientôt testé. Outre le gain d’énergie, placer les centres de données dans les océans raccourcira les temps de latence entre les ordinateurs car la population est plus nombreuse à vivre près des côtes.