• Nouvelle orthographe pour les manuels scolaires. Les éditeurs ont décidé d’appliquer à la rentrée 2016 la réforme de l’orthographe proposée par l’Académie française en 1990 et déjà considérée comme la référence par l’Éducation nationale depuis 2008, une révélation de TF1 qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. La nouvelle orthographe permet entre autres d’écrire « ognon » et « nénufar » et rend facultatifs les accents circonflexes sur les « u » et les « i » s’ils ne créent pas de confusion (pour « apparaître », donc, mais pas pour « jeûne »).

  • Témoin en danger. La jeune femme ayant permis aux autorités de localiser Abdelhamid Abaaoud, l’un des organisateurs des attentats du 13 novembre, s’est manifestée auprès de la radio RMC qui diffuse son récit. Amie de longue date de Hasna Aït Boulahcen, la cousine du terroriste, elle s’estime en danger de mort et dit se sentir abandonnée par l’État.

  • « Manquements majeurs » pour Biotrial. La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que les premiers résultats de l’inspection sur l’essai clinique qui a causé un décès et cinq hospitalisations à Rennes le 17 janvier révélaient des « manquements majeurs » de la part du laboratoire Biotrial. Les cinq patients hospitalisés ont pu rentrer chez eux et leur état de santé sera de nouveau examiné à la fin du mois.

  • Pas de ministère pour Nicolas Hulot. L’ancien animateur de télévision et ex-envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète a annoncé qu’il n’entrerait pas au gouvernement. Le président de la République lui avait proposé le ministère de l’Écologie, a-t-il précisé.

  • Soutien aux salariés de Goodyear condamnés. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans des dizaines de villes à l’appel de la CGT pour dénoncer la condamnation à neuf mois de prison ferme infligée le 12 janvier à huit anciens salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord. Les employés du fabricant de pneus avaient retenu pendant 30 heures deux cadres du site menacé de fermeture.

  • Aurélie Dupont remplace Benjamin Millepied. L’ancienne danseuse étoile a été nommée à la tête du Ballet de l’Opéra de Paris. Benjamin Millepied, ancien premier danseur du New York City Ballet et mari de l’actrice Natalie Portman, a annoncé ce matin sa démission du poste de directeur de la danse qu’il occupait depuis novembre 2014.