4 février 2016

Ça alors

Devenir disque d’or sans vendre de disque

L’organisation qui récompense les meilleures ventes d’albums aux États-Unis a décidé de prendre en compte les écoutes en streaming. Aux États-Unis, il faut 500 000 ventes d’albums pour être certifié disque d’or, un million pour le disque de platine et au moins deux millions pour un « multi-platine ». Depuis lundi, la Recording Industry Association of America (RIAA) considère que 1 500 lectures sur YouTube, Spotify, Deezer ou Apple Music correspondent à une vente d’album. La RIAA tient ainsi compte de la progression du streaming musical par rapport à l’achat (physique ou numérique). En France, 7,5 milliards de titres ont été écoutés en streaming au premier semestre 2015, soit une progression de 36 % par rapport à la même période en 2014. Guillaume Leblanc, directeur général du Syndicat national de l’édition phonographique, prévoit lui aussi d’intégrer le streaming dans les certifications françaises.