11 février 2016

Ça alors

Siri et les incompris

Les logiciels de reconnaissance vocale comme Siri chez Apple ou Cortana chez Microsoft peinent à reconnaître les parlers régionaux. Le Guardian note que les personnes parlant avec un fort accent et de nombreuses expressions locales, comme les Texans, peinent à se faire comprendre de leurs téléphones ou ordinateurs. Ils tendent alors à modifier leur langage pour se rapprocher de l’anglais parlé à New York. Les spécificités locales sont-elles en voie de disparition, comme l’anticipe le journal britannique ? Les fabricants de logiciels de reconnaissance vocale s’adaptent tout de même peu à peu aux accents particuliers. Ces derniers mois, Apple et Microsoft ont annoncé reconnaître désormais l’anglais prononcé avec un accent indien, même si les utilisateurs sont plus ou moins satisfaits selon les régions d’où ils viennent. Google a quant lui annoncé fin janvier que son système reconnaissait désormais l’accent australien et son argot.