15 février 2016

Ça peut servir

En finir avec les livres qu’on ne lit jamais

Que ceux qui ne sont jamais revenus d’un après-midi de flânerie à la librairie du coin les bras chargés de bouquins qu’ils ne liront jamais nous jettent la première pierre. Nous aussi on a acheté « Les Bienveillantes » (1403 pages), « le Capital au XXIe siècle » (1000 pages) et non, rassurez-vous, nous non plus on ne les a jamais finis. Voire commencés. Selon l’intellectuel spécialiste en développement personnel, Shane Parrish, il existe une façon simple de tenir son programme de lecture surtout quand les livres choisis sont de gros pavés décourageants : fixez-vous un objectif de lecture quotidien adapté à votre style de vie et tenez-le : 25 pages, un chapitre, 30 minutes, ce que vous préférez. 25 pages par jour = 10 000 pages annuelles environ, soit 10 fois le Thomas Piketty. Veinards.