16 février 2016

Ça alors

Le crowdfunding au secours de Gaza

Les jeunes de Gaza se tournent de plus en plus vers le financement participatif pour se sortir du marasme économique. Bénéficiant d’un haut niveau d’éducation, ils sont confrontés à un taux de chômage de 60 %. En raison du blocus imposé par les autorités israéliennes, leur seul espoir de quitter le territoire est d’être admis dans une université étrangère, mais ils manquent d’argent pour le voyage, le logement et la nourriture. Selon Al Jazeera, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser des sites de crowdfunding – où ils reçoivent essentiellement des dons de particuliers étrangers – pour payer leurs études. Le financement participatif sert également à des projets locaux. Début 2015, l’accélérateur de start-up Gaza Sky Geeks, qui aide les jeunes à créer des entreprises, a ainsi levé plus de 200 000 dollars pour mener à bien sa mission.