19 février 2016

C'est leur avis

Crypter nos données pour conserver notre humanité

Un débat s’est ouvert depuis qu’Apple refuse de fournir au FBI une « porte dérobée » pour accéder au contenu de l’iPhone d’un terroriste. Dieter Bohn, rédacteur en chef du site high-tech The Verge, estime qu’Apple a raison de s’y opposer.

« Voir le cryptage des communications comme un combat entre les entreprises et le gouvernement, c’est passer à côté de la question. C’est ne pas comprendre ce que sont ces outils et ce qu’ils signifient pour chacun d’entre nous. La question n’est pas Apple ou l’iPhone, c’est la possibilité que nous avons de nous déployer avec les technologies et à quel point c’est précieux. […] La communication privée est une liberté. Le fait qu’elle puisse emprunter une technologie ne la rend pas moins personnelle, privée ou précieuse que des mots prononcés chez soi. C’est bien le cryptage qui permet de mettre la communication via Internet dans la même catégorie que nos communications les plus secrètes. » Dieter Bohn