8 mars 2016

Ça alors

Les artistes remplacés par des machines

Une galerie d’art de San Francisco a organisé fin février une exposition dans laquelle les 29 œuvres ont été réalisées par des algorithmes. 11 ingénieurs ont utilisé un programme de Google, Deep Dream, dont la fonction principale est de reconnaître les formes dans une image. Il sert à améliorer les résultats de recherche d’images des internautes. Mais Google a modifié ses caractéristiques pour qu’il soit capable d’ajouter des formes à celles qu’il croit deviner. Le rendu final superpose des formes géométriques et donne à l’œuvre un aspect psychédélique. Les créations les plus chères ont été vendues pour 8 000 dollars. Les bénéfices ont été reversés à la Gray Area Foundation, une institution qui agit pour mêler l’art et la technologie.