16 mars 2016

Tout s'explique

Les Républicains espèrent encore éviter Trump

Trump peut-il perdre la nomination chez les Républicains ?

Donald Trump a remporté quatre nouveaux États, hier, dans les primaires républicaines pour la présidentielle américaine. Les électeurs votent pour des délégués qui s’engagent à soutenir un candidat lors de la convention intronisant le représentant officiel du parti. Le milliardaire comptabilise désormais 646 délégués, mais ce chiffre est encore éloigné du seuil de 1 237 nécessaire à sa nomination. Malgré son avance sur Ted Cruz (qui en compte 397), il doit gagner 60 % des délégués encore en jeu pour atteindre ce total. Si aucun Républicain n’atteint ce niveau d’ici la convention nationale de juillet, le parti organisera une « convention négociée » lors de laquelle chaque délégué retrouvera sa liberté de vote. De nouveaux candidats pourront également se présenter. Donald Trump a évoqué un risque d’« émeutes » si un tel scénario se produisait.

Qui milite pour son échec au sein du parti ?

Donald Trump a été fortement critiqué par les deux derniers candidats républicains à la Maison-Blanche, John McCain et Mitt Romney. Ce dernier a notamment condamné son programme économique et ses appels à la violence. Donald Trump est également la cible de Super PAC républicains, des comités d’action politique, qui financent des publicités à charge contre lui. L’un d’eux met en scène des femmes lisant des phrases misogynes prononcées par Trump dans ses discours. Le montant dépensé par les Super PAC républicains anti-Trump est passé de 1,3 million de dollars en octobre à près de 30 millions de dollars aujourd’hui (le graphique est impressionnant). Ces Super PAC sont proches de la direction du parti, qui estime que Trump n’a aucune chance de gagner face aux Démocrates.

À quand remonte la dernière « convention négociée » ?

Les derniers à avoir eu recours à une « convention négociée » sont les Démocrates, en 1952. Le gouverneur Adlai Stevenson y avait été préféré au sénateur Estes Kefauver, en tête à l’issue des primaires. Il avait ensuite perdu face au Républicain Dwight Eisenhower lors de la présidentielle. Le dernier vainqueur d’une convention négociée à avoir été élu président des États-Unis est le Démocrate Franklin Roosevelt, en 1932.