29 mars 2016

Tout s'explique

Polémique sur le salaire du patron de PSA

Comment l’entreprise se justifie-t-elle ?

Le ministre des Finances Michel Sapin a critiqué ce matin le montant de la rémunération octroyée à Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën, qui a atteint 5,24 millions d’euros en 2015 (contre 2,7 millions en 2014). L’information avait été discrètement publiée vendredi soir dans le document de référence 2015 de l’entreprise. Le service de communication du constructeur a expliqué aux Échos que la part fixe de ses dirigeants est la même depuis 2009. La part variable est, elle, en hausse, « car les résultats sont là ». Les objectifs qui avaient été fixés par le plan « Back in the race » (renouer avec les bénéfices notamment), initialement fixés pour la période 2014-2018, ont été atteints dès 2015.

Les rémunérations des dirigeants sont-elles encadrées ?

La rémunération des patrons des entreprises publiques est limitée à 450 000 euros par an depuis 2012, mais ce plafond ne concerne pas les entreprises privées comme PSA, dont l’État n’est actionnaire qu’à hauteur de 14 %. Michel Sapin a déclaré que ses représentants avaient voté contre le salaire de Carlos Tavares, en vain. Le cas reste toutefois singulier : PSA a été sauvé en 2014 grâce à l’injection de 800 millions d’euros de capitaux publics. En 2012, l’entreprise avait été frappée d’un plan social aboutissant à la suppression de 8 000 postes et à la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois. Les salaires sont également quasi gelés depuis trois ans, malgré une prime exceptionnelle de 2 000 euros annoncée en février.

Combien gagnent les autres patrons de l’industrie automobile ?

Bien que le salaire de Carlos Tavares déplaise au gouvernement, celui de Carlos Ghosn (Renault) est bien supérieur : 7,25 millions d’euros en 2015 (l’État est actionnaire à 15 %). Et les deux patrons français sont encore loin de leurs homologues de Ford ou Fiat Chrysler. Patron le mieux payé du secteur automobile mondial, Mark Fields a émargé à 16,5 millions d’euros en 2015 tandis que Sergio Marchionne percevait 9,75 millions d’euros, le plus haut salaire européen. Le patron de Daimler-Mercedes Dieter Zetsche a quant à lui reçu 9,7 millions d’euros.