31 mars 2016

Ça alors

La crainte d’un nouveau Titanic

Les garde-côtes américains et canadiens se préparent à un nouveau genre de sauvetage : celui d’un paquebot de tourisme dans les eaux gelées de l’Arctique. Le 13 avril, ils simuleront un naufrage à 1 600 kilomètres d’une de leurs bases, lors duquel il faudra venir en aide à des centaines de passagers. Ils anticipent ainsi le voyage d’un bateau de luxe de 1 700 passagers, le Crystal Serenity, qui doit relier en août l’Alaska à New York en empruntant les routes maritimes du Grand Nord canadien. Coût du billet : entre 22 000 et 120 000 dollars. Cette traversée est rendue possible par les températures plus chaudes qui permettent de se passer d’un brise-glace pour ouvrir le passage.