5 avril 2016

Ça alors

Le dirigeable suscite de nouveau les convoitises

Le constructeur de dirigeables britannique Hybrid Air Vehicles (HAV) a annoncé samedi avoir atteint en moins de 10 heures son objectif de lever 500 000 livres sterling (625 000 euros) d’investissements sur une plateforme de financement participatif. L’entreprise a dévoilé il y a deux semaines son premier modèle, l’Airlander 10, destiné au transport de marchandises et de voyageurs ainsi qu’à des missions de surveillance. Supplantés à la fin des années 1930, les dirigeables suscitent un nouvel intérêt, l’américain Lockheed Martin développant également un nouveau modèle. Ils sont plus lents que les avions, mais peuvent se poser sur des terrains plus difficilement praticables et rester en l’air pendant plusieurs semaines. Ils sont aussi plus écologiques, même si l’hélium qu’ils utilisent n’est pas une énergie renouvelable. HAV prévoit d’en construire une dizaine par an d’ici 2018.