8 avril 2016

Tout s’explique

Le pape dévoile sa vision de la famille

Quels sont les assouplissements consentis par le pape ?

Le pape François a dévoilé aujourd’hui le contenu d’un texte très attendu sur la famille. Ce document de 265 pages, intitulé « Amoris Laetitia » (« La Joie de l’amour »), s’adresse aux évêques et aux prêtres. Il recommande notamment une plus grande ouverture de l’Église envers les divorcés remariés civilement. Le pape ne remet pas en cause l’interdiction d’un second mariage religieux. En revanche, il ouvre l’accès à la communion eucharistique au cas par cas. Une deuxième recommandation reconnaît la valeur sentimentale de certaines unions libres ou mariages civils.

Qu’est-il dit à propos des homosexuels ?

Seuls deux paragraphes sont consacrés à l’homosexualité. Le pape recommande d’entourer les familles dont l’un des membres manifeste « une tendance homosexuelle ». Il souligne que chaque personne, « indépendamment de sa tendance sexuelle », doit être respectée dans sa dignité et accueillie avec respect. François souligne toutefois qu’il n’y a « aucun fondement pour assimiler » les unions homosexuelles au « dessein de Dieu sur le mariage et la famille ». Le pape avait déjà montré des signes d’ouverture à l’égard des homosexuels, en refusant de les « juger ».

Quelle sera la conséquence de cette annonce ?

Cette série de recommandations est une exhortation apostolique, une sorte de « boîte à outils » à l’attention des pasteurs. Si elle a une forte valeur symbolique, elle n’a pas de caractère juridique et les prêtres n’ont pas l’obligation de s’y tenir. L’exhortation est différente d’une encyclique, qui trace une direction obligatoire à l’attention des fidèles. La dernière encyclique (la seule rédigée entièrement par François) critique le consumérisme et dénonce la dégradation environnementale et le réchauffement climatique. Elle a été publiée en juin 2015.