8 avril 2016

Ça alors

Les « Panama Papers » retracent le parcours d’un Modigliani spolié par les nazis

Les « Panama Papers » n’ont pas seulement révélé un vaste système d’évasion fiscale mis au point par le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. Ce spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore a aussi aidé à dissimuler l’identité du propriétaire d’un tableau du peintre italien Amedeo Modigliani, « L’Homme assis », spolié à un antiquaire juif pendant la Seconde Guerre mondiale à Paris. Le Monde et plusieurs journaux suisses, qui ont eu accès aux fichiers de Mossack Fonseca, affirment que c’est la famille Nahmad, l’une des plus célèbres du marché de l’art mondial, qui se cache derrière la société-écran officiellement propriétaire du tableau depuis 1996. Mondex, une entreprise spécialisée dans la recherche d’œuvres spoliées, les soupçonne depuis 2009.