18 avril 2016

C’est leur avis

L’erreur de Nuit debout face à Finkielkraut

Le philosophe Alain Finkielkraut a été repoussé de la place de la République samedi soir par des participants du mouvement Nuit debout. Le chroniqueur Daniel Schneidermann, fondateur du site Arrêt sur images, déplore qu’ils aient rompu avec l’énergie « tout sauf hargneuse, vindicative ou excluante » du film « Merci patron ! » qui a inspiré le mouvement.

« Disons-le : la poignée de petits génies qui ont chassé Finkielkraut de la place de la République ont fait davantage de mal à Nuit debout, qu’à l’académicien. Bien entendu, à voir les images, on est mécaniquement projetés de son côté, du côté du banni. On n’y peut rien. C’est pavlovien. […] Réalisez-vous ce que vous avez fait ? Ranger des milliers de braves gens du côté de Finkielkraut. […] Ce qu’il fallait faire ? Rien. Le laisser déambuler entre les stands et les réunions des commissions, assister à l’Assemblée générale, comme il l’a fait en toute tranquillité plusieurs dizaines de minutes (mais si !), aussi longtemps qu’il le voudrait. » Daniel Schneidermann