18 avril 2016

Ça alors

Merkel autorise Erdogan à poursuivre un humoriste allemand

La chancelière allemande Angela Merkel a autorisé vendredi les poursuites pénales réclamées par la Turquie à l’encontre d’un humoriste allemand auteur fin mars d’un sketch virulent contre le président turc Recep Tayyip Erdogan. Allié de l’Europe dans la crise des migrants, Ankara s’appuie sur un article du Code pénal allemand permettant à un chef d’État étranger de porter plainte en Allemagne pour insulte. Jan Böhmermann encourt ainsi trois ans de prison pour avoir lu à la télévision un poème qualifiant le président turc de pédophile et de zoophile. L’humoriste, qui a annoncé samedi qu’il suspendait son émission, a reconnu avoir voulu, avec cette provocation, montrer jusqu’où pouvait aller la liberté d’expression dans son pays. Angela Merkel a annoncé que l’article du Code pénal utilisé par la Turquie serait supprimé en 2018.