21 avril 2016

Tout s'explique

Bolloré présente son plan pour Canal+ aux actionnaires de Vivendi

Que réclame Bolloré au groupe Canal+ ?

Le groupe Vivendi tenait aujourd’hui son assemblée générale des actionnaires. C’était l’occasion pour le président du conseil de surveillance, Vincent Bolloré, de faire un état des lieux des différentes filiales du groupe (Universal Music et Canal+ principalement). L’industriel breton a appelé la chaîne de télévision à réduire ses coûts. Elle a accusé une perte de 250 millions d’euros en 2015 et Vivendi s’attend à 400 millions d’euros cette année. Dans une lettre destinée à tous les collaborateurs de Vivendi et Canal+, dévoilée ce matin par le site Puremédias, Vincent Bolloré écrit que la maison mère ne mettra pas « indéfiniment la main à la poche ». Il ajoute que Canal+ est endetté à hauteur d’un milliard d’euros.

Les émissions en clair sont-elles en sursis ?

Dans la même lettre, Vincent Bolloré dévoile sa vision pour Canal+. Il souhaite se recentrer sur les abonnés qui doivent bénéficier de « programmes inédits et intéressants ». Si la question de la suppression de la case en clair ne se pose pas officiellement, Le Canard enchaîné, Le Monde et Les Inrocks ont successivement cité des sources internes évoquant la fin ou la transformation du « Petit journal », l’une des émissions phares de la chaîne, jugé trop cher. La même réflexion s’impose pour le « Grand journal » dont les audiences ont été divisées par plus de deux en un an. En décembre, « Les Guignols de l’info » avaient été repositionnés dans une case horaire réservée aux abonnés.

Comment le groupe compte-t-il conserver sa mainmise sur le sport ?

Vincent Bolloré voit le sport comme le contenu « le plus attractif » pour les abonnés. Pour lui, il est indispensable que Canal+ parvienne à un accord avec BeIN Sports, qui détient les droits de diffusion de nombreuses compétitions prestigieuses (meilleures affiches de la Ligue des champions, une partie de la Ligue 1, l’intégralité de l’Euro 2016, tournoi de tennis de Wimbledon, NBA, etc.). Les deux chaînes ont annoncé mi-février être en négociation pour que les abonnés de Canal+ puissent souscrire une offre BeIN Sports avec une ristourne. BFM Business a révélé hier qu’un pack Canal+/BeIN Sports devrait être proposé à 50 euros par mois (35 euros la première année), au lieu de 53 euros en cumulant les deux abonnements.