• Mobilisation houleuse. Des affrontements entre policiers et manifestants ont eu lieu à Paris, Marseille, Nantes et Rennes au cours de la quatrième journée de mobilisation nationale contre la loi El Khomri. Plus de 50 000 personnes ont défilé dans 20 villes, selon des chiffres de la police n’incluant pas Paris. Les manifestations du 31 mars avaient réuni 390 000 personnes dans toute la France, selon les autorités.

  • Déclaration mensongère. Le bureau du Sénat (composé de 25 sénateurs) a décidé de demander au président de la chambre Gérard Larcher de saisir la justice à propos des déclarations tenues sous serment en avril 2015 par le pneumologue parisien Michel Aubier. Le médecin avait caché ses liens avec le groupe pétrolier Total alors qu’il était interrogé par la commission d’enquête sur le coût de la pollution atmosphérique.

  • Séisme en Charente-Maritime. Un tremblement de terre de magnitude 5 a touché ce matin la Charente-Maritime. Il n’a pas fait de victime. « D’après ce qu’on connaît de la région, c’est typique d’avoir un séisme de magnitude 5 tous les quinze-vingt ans », a expliqué à Francetv Info Jérôme Vergne, sismologue à l’École et observatoire des sciences de la Terre de Strasbourg.

  • Hôpital bombardé. L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a fait savoir qu’au moins 14 patients et soignants avaient été tués hier dans le bombardement aérien de l’hôpital Al-Qods, situé dans un quartier d’Alep tenu par les rebelles syriens. Les hôpitaux dans lesquels intervient MSF ont été touchés plusieurs fois ces derniers mois en Syrie, en Afghanistan et au Yémen.

  • Un Bleu suspendu. L’UEFA, la fédération européenne de football, a suspendu le défenseur de Liverpool Mamadou Sakho pendant 30 jours à titre conservatoire après un contrôle antidopage positif. L’international français sera donc sous le coup de cette suspension le 12 mai, jour de l’annonce des 23 joueurs sélectionnés en Équipe de France pour l’Euro 2016, ce qui réduit ses chances d’être retenu.