• Voler proprement. L’avion solaire Solar Impulse 2 a atteint dimanche Mountain View en Californie un peu plus de deux jours après avoir décollé d’Hawaï. Commencé en mars 2015 à Abou Dhabi, le tour du monde de cet appareil expérimental était à l’arrêt depuis juillet. « Dans 10 ans, des avions électriques pourront transporter une cinquantaine de personnes », a affirmé le Suisse Bertrand Piccard, aux commandes de l’avion lors de ce vol.

  • Arguments désarmants. Le Premier ministre australien a annoncé mardi que son pays entrait en négociations exclusives avec le constructeur français DCNS pour la livraison de 12 sous-marins. Portée par la vente d’avions Rafale à l’Égypte et au Qatar, la France avait déjà battu en 2015 son record de ventes d’armement à l’exportation. « “L’équipe de France” est plus soudée et homogène que par le passé avec une répartition des rôles claire et bien rodée entre le chef de l’État, le ministre de la Défense et les industriels, analyse dans Libération Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique. Ensuite, sur ces sujets, la France est plus modeste et plus discrète qu’elle ne l’a jamais été, les clients apprécient. »

  • Lanceurs d’alerte. Le procès LuxLeaks a débuté mardi au Luxembourg. Ancien employé du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers, Antoine Deltour comparaît aux côtés d’un ex-collègue et d’un journaliste pour avoir organisé la fuite de documents fiscaux confidentiels. « C’est grâce à lui que nous avons pu mettre fin à cette opacité qui empêchait les pays européens de connaître la situation fiscale exacte d’un certain nombre de grandes entreprises au Luxembourg », a déclaré le ministre des Finances Michel Sapin.

  • Abdeslam en France. Seul rescapé du commando terroriste du 13 novembre, Salah Abdeslam a été transféré mercredi de la Belgique vers la France. Il a été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne, où il est détenu à l’isolement dans une cellule filmée en permanence par deux caméras. « Il m’a assuré qu’il expliquerait un certain nombre de choses, qu’il dirait ce qu’il a fait, avec qui, comment et pourquoi, et qu’il prendrait ses responsabilités », a affirmé son avocat, Me Franck Berton.

  • Manifestation et violences. La quatrième journée de mobilisation contre la loi Travail organisée jeudi a donné lieu à de nombreuses violences. Selon le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, 78 policiers ont été blessés, dont certains grièvement. À Rennes, un manifestant a perdu l’usage d’un œil. « Ce qui est nouveau, c’est la manière dont l’Etat gère ces manifestations avec des nouvelles formes de maintien de l’ordre plus viriles. Ce qui provoque plus de confrontations », analyse Olivier Cahn, chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales.