Google a ses entrées chez Obama. Dépasser une longue file d’attente, claquer une grosse bise au videur et s’engouffrer comme un VIP. Ce que certains ont la chance de pouvoir faire en boîte de nuit, Google se l’autorise à la Maison-Blanche, comme l’analyse The Intercept. Le site américain décortique cette relation de proximité et relève que le géant du Web a obtenu 427 rendez-vous depuis 2009.