• Baisse d’impôts, si possible. François Hollande a promis une baisse d’impôts en 2017 pour les ménages les « plus modestes » sous réserve que le gouvernement dispose de « marges » budgétaires suffisantes. Selon le chef de l’État, les baisses d’impôts depuis 2014 ont concerné 12 millions de contribuables.

  • Non au Tafta, pour l’instant. Le président de la République a également déclaré que « la France dit non » au Traité de libre-échange transatlantique (Tafta) « à ce stade » des négociations. « Nous ne sommes pas pour le libre-échange sans règle », a affirmé François Hollande au lendemain de la révélation par Greenpeace Pays-Bas de plusieurs documents relatifs à l’accord.

  • Macron met la pression sur Renault. Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a menacé de légiférer si le patron de Renault Carlos Ghosn ne prenait pas « ses responsabilités » après le vote des actionnaires sur sa rémunération. Vendredi, l’assemblée générale du groupe automobile avait voté à 54 % contre la rémunération de 7,2 millions d’euros de Carlos Ghosn pour 2015, mais le conseil d’administration l’avait tout de même validée.

  • Anomalies sur l’EPR. L’audit mené après la découverte l’an dernier d’une anomalie sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville a dévoilé des incohérences dans les dossiers de fabrication des composants nucléaires d’Areva, a révélé le quotidien Les Échos. Le directeur général du groupe nucléaire français a reconnu auprès du journal que ceux-ci pourraient avoir été falsifiés. Areva a annoncé qu’il procédait à des contrôles dont les résultats seront connus d’ici fin mai.

  • Mort au combat en Irak. Un soldat américain participant à la coalition contre le groupe État islamique a été tué au nord de Mossoul en Irak dans une attaque des djihadistes contre les combattants turcs auprès desquels il jouait un rôle de conseiller. Il est le troisième Américain tué en Irak depuis que les États-Unis ont déployé des militaires (aujourd’hui au nombre de 5 500) pour lutter contre Daech en 2014.