• Prolonger l’état d’urgence. Manuel Valls et son ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ont présenté un projet de loi prolongeant de deux mois l’état d’urgence à partir du 26 mai, une période englobant l’Euro 2016 de football et le Tour de France. Il comporte toujours des « mesures de restriction de la circulation des personnes ou des véhicules », « l’interdiction de séjour dans certains lieux » et permet le renouvellement des assignations à résidence existantes, a précisé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

  • Élections de 2017. Le gouvernement a annoncé que la prochaine élection présidentielle aurait lieu les 23 avril et 7 mai 2017, suivies des élections législatives les 11 et 18 juin. Des élections sénatoriales – au suffrage universel indirect – se dérouleront ensuite le 24 septembre.

  • Royal se veut rassurante. Interrogée sur RTL à propos de l’enquête sur la fabrication du réacteur EPR de Flamanville, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a affirmé que « les premiers résultats sont bons ». « Les pièces sont conformes, ce sont les documents qui ont été mal faits », a-t-elle ajouté après la révélation par Les Échos hier d’incohérences dans les dossiers de fabrication des composants nucléaires d’Areva.

  • Migrants évacués. Les forces de l’ordre ont expulsé ce matin, à la demande de la région Île-de-France, 277 migrants qui occupaient depuis le 21 avril le lycée Jean-Jaurès, dans le XIXe arrondissement de Paris. Lundi, plus de 1 600 migrants originaires notamment du Soudan et d’Afghanistan avaient été évacués d’un camp situé près de la station de métro Stalingrad.

  • Lutte antitabac. La Cour de justice de l’Union européenne a rejeté les recours déposés par la Pologne et le fabricant de cigarettes Philip Morris contre la directive sur le tabac qui prévoit l’interdiction progressive des cigarettes aromatisées et l’uniformisation des avertissements sur les paquets. La cour a également validé le paquet neutre, une mesure que la France imposera à partir du 1er janvier.