4 mai 2016

C'est leur avis

L’extrême droite aux portes du pouvoir en Autriche

Le candidat de l’extrême droite est arrivé largement en tête du premier tour de l’élection présidentielle autrichienne le 24 avril. Si la fonction de président est essentiellement honorifique, il pourrait tout de même faire accéder rapidement l’extrême droite au pouvoir, grâce à la possibilité qui lui est conférée de nommer un nouveau chancelier et de dissoudre le parlement, prévient le correspondant du Monde à Vienne Blaise Gauquelin.

« Le second tour de la présidentielle du 22 mai en Autriche pourrait constituer un tournant historique pour toute l’Europe. Car si le candidat de l’extrême droite (FPÖ), Norbert Hofer, gagne face à celui des Verts, Alexander Van der Bellen – ce qui a des chances de se produire –, il ne manquera pas de se servir de tous les leviers que la généreuse Constitution autrichienne met à la disposition du chef de l’État depuis 1929 dans ses articles 29 et 70 pour renvoyer la gauche et la droite de gouvernement dans l’opposition, et ce bien avant les prochaines législatives prévues pour 2018. » Blaise Gauquelin