• Valls et le 49-3. « Il ne faut jamais renoncer à un moyen constitutionnel », affirme Manuel Valls en référence à l’article 49-3 de la Constitution dans une émission qui doit être diffusée ce soir sur Public Sénat et que l’AFP a pu visionner. Au moment de la présentation du projet de loi Travail, le Premier ministre avait déjà évoqué la possibilité d’utiliser le 49-3, qui permet de faire adopter un texte de loi sans passer par le vote des députés.

  • Manifestation le 12 mai. Sept syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens ont appelé à une cinquième journée de mobilisation nationale contre la loi Travail le 12 mai. La date retenue correspond au dernier jour des débats à l’Assemblée nationale, où un vote en première lecture aura lieu le 17 mai.

  • « Panama Papers ». Le Monde a publié le manifeste du lanceur d’alerte à l’origine des « Panama Papers », ces documents appartenant à un cabinet d’avocats spécialiste de la création de sociétés-écrans. « Bien qu’elles ne soient pas par définition illégales, ces structures sont associées à une large palette de crimes qui vont au-delà de l’évasion fiscale. J’ai décidé de dénoncer Mossack Fonseca parce que j’ai pensé que ses fondateurs, employés et clients, avaient à répondre de leur rôle dans ces crimes », écrit cet auteur, resté anonyme.

  • Procès de Cologne. Un tribunal allemand a relaxé un Algérien de 26 ans qui était le premier à comparaître pour les vols et agressions commises le soir du Nouvel An à Cologne. La victime qu’il était accusé d’avoir assaillie n’a pas été en mesure de le reconnaître. La police a reçu au total 1 170 plaintes, dont 492 pour agression sexuelle.

  • Au soleil ou sous la pluie. L’avenue parisienne des Champs-Élysées sera laissée aux piétons dimanche après les cérémonies du 8-Mai, aux environs de midi, jusqu’à 20h. L’opération sera ensuite renouvelée tous les premiers dimanches du mois.